L’allergie aux acariens est très répandue en France, aujourd’hui elle progresse très rapidement atteignant beaucoup de personnes .

Plusieurs facteurs peuvent être à la base de ces allergies, cela pourraient éventuellement être en rapport avec la pollution que nous vivons aujourd’hui ou encore la surconsommation d’antibiotiques qui a tendance à nous fragiliser plus qu’autre chose, les nouvelles habitudes alimentaires auxquels nous nous adonnons sont également incriminées dans l’apparition de ces allergies.

C’est quoi une allergie au juste ?

allergie aux acariensC’est tout simplement la réaction excessive du système immunitaire d’un sujet lorsque ce dernier est au contact d’un produit ou une substance qu’il considère comme étranger. À partir du moment où ce contact a lieu, le système immunitaire commence à produire des anti-corps spécifiques (IgE) dans l’objectif de protéger le corps, ces derniers se lient au mastocytes à certains endroits notamment les voies respiratoires où de l’histamine est libérée responsable du phénomène allergique.

Cela peut survenir à n’importe quel moment de la vie d’un individu, cela peut débuter à la naissance ou encore à un âge plus avancé, elle peut même disparaître dans certains cas.

L’allergie aux acariens :

Les acariens sont des organismes de petite taille qui ne sont pas visible à l’œil nu, ils se trouvent de manière préférentielle au niveau des tissus et des laines, c’est donc à peu près partout qu’on a la possibilité de trouver ces organismes, surtout au niveau :

  • Des draps.
  • Des couvertures.
  • Des oreillers.
  • Des couettes.

Ils se multiplient à très grande vitesse et en nombre et c’est ce qui constitue l’essentiel du problème, une femelle a par exemple la capacité de pondre 60 œufs en une seule fois. Au final c’est surtout les déjections, les débris ainsi que les cadavres dont les acariens sont responsables qui sont à la base de l’allergie liée à ces derniers.

Quels sont donc les symptômes ?

Ces derniers sont en rapport direct avec la localisation de la réaction allergique, en cas d’inhalation de ces petits organismes par exemple, nous aurons une symptomatologie respiratoire avec une irritation du nez ou encore une rhinite au niveau de la gorge qui peut aller jusqu’à l’asthme, le contact avec la peau quant à lui est à base d’eczéma et d’urticaire qui peuvent être dans certains cas particulièrement bruyants cliniquement. Mais les cas les plus graves surviennent surtout lorsque le contact se fait avec les lèvres ou la gorge, la manifestation majeure dans ces cas est l’œdème de Quincke qui a comme principale complication le choc anaphylactique.

Comment prévenir une réaction allergique aux acariens ?

allergie aux acariensTout dépendra de vous, il faudra adopter une bonne hygiène de vie pour réduire au maximum leur présence.

Aérer les différents espaces chez vous semble être une bonne idée, au minimum une quinzaine de minutes par jour. La température chez vous doit également être régulée pour se maintenir entre 18 et 19 degrés.

Toute trace d’humidité doit absolument être chassée, c’est un principe dans la guerre que vous menez contre les acariens qui doit être suivi à la règle, la moisissure doit aussi être éradiquée, dans ce combat contre l’humidité, il va falloir aussi éliminer toutes les sources d’humidité tels que les plantes, un éventuel bocal à poisson…etc.

Les acariens peuvent trouver refuge dans votre lit et vos draps, il faudra régler ce problème en prenant un sommier à lattes de bois ou même ceux en métal. Les matériaux synthétique dans ce combat seront plus utiles.

Il va falloir régler votre lave linge toutes les semaines à 60 degrés, il faut également savoir que votre couette, vos peluches ainsi que vos oreillers et tout ce qui pourrait avoir un rapport avec cet environnement doivent être lavés au minimum une fois par mois voir plus.

N’oubliez jamais (et ce conseil rejoint ceux en rapport avec le maintien et l’adoption d’une bonne hygiène de vie) de passer l’aspirateur au niveau des espaces vides que vous pourriez avoir chez vous mais également sur les canapés, les lites et poufs.

Oubliez les tapis, les moquettes et tout ce qui pourrait constituer un nid à acarien, n’en conservez que ce qui est nécessaire pas plus ! Cela facilitera d’une part grandement votre ménage, vous y mettrez beaucoup moins de temps et d’autre part vous aurez beaucoup moins d’acariens qui pourraient éventuellement être la cause de votre allergie.

Banner Content

0 Commentaires

Laisser un commentaire